Mafalda interprète!

J’adore la bande dessinée de Mafalda . J’adore Mafalda .

J’adorerais aussi travailler à l’ONU, pff , quel rêve! Et je peux comprendre parfaitement ce à quoi Mafalda se réfère dans cette planche.

Au cours de certaines réunions auxquelles j’ai participé en tant qu’interprète, réunions dans lesquelles les intervenants tentent de parvenir à des accords importants, on a pu sentir la tension monter petit à petit. Les différents interlocuteurs n’ont jamais été en mesure de trouver un terrain d’entente et c’est assez difficile lorsque vous écoutez une personne employer dans sa langue des manières peu correctes, voir des insultes, et devoir ensuite traduire le message à son vis à vis. Quelle impasse !

A dire vrai, j’essaie toujours d’arrondir les angles (comme Mafalda ?), et de faire passer le message de la meilleure façon possible, mais aussi le plus fidèlement possible. Je pense que généralement avec le ton et les jeux de regards on comprend aisément les intentions.

Malgré tout, il est difficile d’être dans cette situation, je pense que l’interprète doit surtout rester calme même si certains participants sont sur le point de perdre les nerfs.

Et puisque l’on parle de Mafalda, l’autre jour on a célébré les 50 années depuis la première apparition d’une bande dessinée de Mafalda. Quel génie ce Quino !

Son humour et bon nombre de ses critiques sont intemporels. Il m’arrivait quelque chose d’étrange avec la BD de Mafalda, je la lis depuis que je suis petite et je me souviens que je ne comprenais pas la plupart des histoires, puis en les relisant quelques années plus tard,j’en comprenais certaines qui m’avaient échappé auparavant, puis d’autres encore quelques années plus tard, pour arriver finalement à les comprendre toutes … Humour pour tous les âges, encore une fois : Quel génie ce Quino!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.